Un oubli incompréhensible: Louise Dumont, ou Madame Farrenc

Louise Farrenc n’est, hélas, pas la seule compositrice oubliée après son décès, mais il est difficile de comprendre qu’elle l’ait été.

Louise Dumont, dite Madame Farrenc, était célèbre de son vivant en France, en Allemagne, en Angleterre, en Belgique et ailleurs en Europe entre 1821 et 1872, admirée de ses collègues et de son public, saluée par les critiques les plus sévères et les plus compétents. Musica et Memoria.

Dans The Guardian, Tom Service (voir lien ci-bas) la compare à Felix Mendelssohn et Robert Schumann, rien de moins! Un critique « redoutable et compétent » de son époque, François-Joseph Fétis (1784-1871), a inclus le nom de Jeanne-Louise Dumont-Farrenc dans sa Biographie universelle des musiciens (1835-1844), non sans souligner son aptitude  » d’une organisation musicale toute masculine ». Service, pour sa part, se moque bien de la prétendue différence entre les oeuvres masculines et celles qui seraient féminines: «the performance of gender in the symphony in the 19th century is much more complicated and contingent than those labels might make you think.» Comme quoi les mentalités évoluent. Hélas, il s’en trouve encore aujourd’hui pour perpétuer celles d’une autre époque.

Louise Farrenc dans Spotify


Pour aller plus loin

France Musique. Louise Farrenc à Paris en 1847 (1/5) (on peut accéder aux cinq épisodes via cette page)
Heitmann, Christin. Louise Farrenc.
Insula présente Louise Farrenc
Musicalics : all compositions of Jeanne-Louise Farrenc-Dumont
Sherman, Barney. In 1840, she wrote the All Things Considered theme: Louise Farrenc & How Female Genius Can Flourish.
Tom Service. Symphony guide: Louise Farrenc’s Third
Vidor, Constance. Louise Farrenc. A biography for young readers. 2001. Accessible le 16 décembre 2018.
Women of Note: Louise Farrenc

Les commentaires sont fermés.

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑