Grażyna Bacewicz: d’enfant prodige à compositrice émérite

If someone were to tell me to resign from my career as violinist I would be only too happy. I play, because it would be unbecoming to stop, because of strength of impetus, and because, well, I earn my living in Poland this way, but I would rather earn less, have peace, sit home and compose. I dream of this. Grazyna Bacewicz. August 14, 1947.

La compositrice Joan Tower – sur laquelle je vais revenir dans un prochain billet – a dit récemment qu’elle ne pouvait concevoir composer sans interpréter sa musique. De fait, les grands compositeurs et compositrices du passé étaient également d’excellents musiciens. C’est le cas de Grażyna Bacewicz qui avait cinq ans quand elle a commencé à apprendre le piano, le violon et la théorie musicale. Elle donna son premier concert à sept ans, et composa sa première oeuvre (un prélude pour piano) à treize ans. Elle était tellement douée qu’elle fit en parallèle le conservatoire de Varsovie (terminant summa cum laude) et des études de philosophie à l’Université de Varsovie.

Née en 1909, Bacewicz est la seconde compositrice Polonaise dont la réputation a franchi les frontières de son pays. La première fut Maria Szymanowska (1789 – 1831). Quoique les Polonaises vivaient dans une société moins patriarcale que d’autres, les femmes étaient peu nombreuses dans ce royaume des hommes qu’était alors la musique classique – voir à ce propos Notes on Polish Women Composers by Maria Anna Harley (Maja Trochimczyk). Le fait que Bacewicz se soit imposée est un autre exploit à porter à son compte. Décédée en 1969, elle aura mené de front une riche carrière de professeur, compositrice et musicienne, tout au long d’une période difficile dans l’histoire de son pays. À son propos, l’historienne de la musique Maja Trochimczyk a écrit ce qui suit:

Bacewicz is generally known as composer of instrumental music, usually labelled « neoclassical » but with a discernible stylistic evolution from (1) early influence of Szymanowski and assimilation of French neoclassicism (Boulanger), (2) to her own mature « neoclassical style » created in her second period, 1944-1958 and to (3) a period of stylistic experimentation with sonorism, 12-tone techniques, aleatoricism, and collage.
Grażyna Bacewicz by Maja Trochimczyk. Polish Music Center.

À vous de juger!

Grażyna Bacewicz dans Spotify


Pour aller plus loin

Si vous comprenez l’anglais, l’article de Maja Trochimczyk cité plus haut est un excellent résumé de sa carrière musicale.

From notes and letters of Grażyna Bacewicz
Grażyna Bacewicz — Wikipédia.
Grażyna Bacewicz, compositrice et violoniste polonaise. France Musique.
Grażyna Bacewicz, œuvres variées. Anaclase (critique d’un album double, mais avec résumé en français de sa carrière).

Les commentaires sont fermés.

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑