Galina Ivanova Oustvolskaïa a fait son propre chemin musical

Galina Ivanovna Oustvolskaïa est une compositrice hors du commun (vous aller plus souvent voir Ustvolskaya qui est la transcription phonétique anglaise du russe, Гали́на Ива́новна Уство́льская). Ses oeuvres remarquables peuvent rebuter à certains, mais j’espère néanmoins vous donner l’audace de les écouter. Un extrait du journal The Guardian (la référence est dans la section «Pour aller plus loin» ci-bas):

Ustvolskaya said she agreed with Schumann that “the best method of talking about music is to be silent about it”. In her case, there’s a truth to that dictum because of her music’s sheer, brutalising power: it has a terrifying and transcendent physicality; the inescapability of an asteroid firing into earth; an elementality that’s both horrifying and thrilling; a sense of pain that becomes … – you see?

Pour découvrir sa singularité, je vous propose l’écoute de ce touchant documentaire d’une durée de 33 minutes. C’est une femme vers la fin de sa vie que nous découvrons.

 

Elle avait des opinions très tranchées. Par exemple, à propos de Shostakovich: « a seemingly eminent figure such as Shostakovich, to me, is not eminent at all, on the contrary, he burdened my life and killed my best feelings » (extrait d’un entretien avec Thea Derks, survenu en 1995, que vous trouverez sur le site qui lui est consacré). Pas étonnant qu’elle ait refusé sa demande en mariage ! Elle fuyait les journalistes et les mondanités. Elle n’aimait rien de mieux que de vivre retiré du monde depuis qu’elle était toute petite. Peu de musiciens et conducteurs d’orchestre ayant joué sa musique ont trouvé grace à ses yeux.

Galina Ivanovna Oustvolskaïa (Ustvolskaya) dans Spotify

Pour aller plus loin
Un site qui lui est consacré (en anglais)
The Lady with the hammer: the music of Galina Ustvolskaya
A guide to Galina Ustvolskaya’s music (The Guardian)
Galina Ivanovna’s Nun (une histoire très émouvante)
Masculinity Versus Femininity: An Overriding Dichotomy in the Music of Soviet Composer Galina Ustvolskaya
Ustvolskaya « A Grand Russian Original Steps Out Of The Mist » by Alex Ross. New York Times, May 28, 1995
Ustvolskaya, hero, not of, but against the Soviet Union, by Elmer Schönberger.

Mes suggestions d’écoute parmi ses oeuvres:

Dans l’album Shostakovich’s Circle [ce qui est ironique puisqu’elle détestait Shostakovich]
I Musici De Montréal, Yuli Turovsky, Serhiy Salov
Piano Concerto (Ustvolskaya) (17 min 44)
https://song.link/ca/i/195684258

Album Galina Ustvolskaya: Piano Sonatas Nos. 1 – 6
L’une ou l’autre des pièces, au choix.
https://song.link/album/ca/i/1245787881

Dans l’album Gesänge aus Osteuropa (Voices from Eastern Europe), un album où il n’y a que des oeuvres de compositrices.
Roswitha Sperber, Dale Marrs, Thomas Keemss & Otfried Miller
Symphony No. 4 « Prayer » for piano, trumpet, tam-tam and solo contralto (7 min)
https://song.link/ca/i/1169491741

Dans l’album Rostropovich – Cellist of the Century – The Complete Warner Recordings
Mstislav Rostropovich & Alexei Lubimov
Grand Duet: Quaver = 276 (3 min 07)
https://song.link/ca/i/1206235436

Les commentaires sont fermés.

Create a website or blog at WordPress.com

Up ↑